• Rédacteur IDES

Découvrez le métier d’auxiliaire de vie sociale !

Mis à jour : avr. 21


Nous avons récemment publié un article sur les projets professionnels liés au médico-social. Toujours dans cette volonté de former nos futurs salariés aux métiers inhérents à ce secteur, voici la fiche Métier d’une profession de plus en plus demandée : Auxiliaire de vie sociale.


Fiche métier : Auxiliaire de vie sociale


En bref, un ou une auxiliaire de vie sociale peut travailler dans le privé comme dans la fonction publique. Ses missions principales consistent à apporter une aide, conseiller, s’occuper de personnes âgées, handicapées, dépendantes. Par sa présence et ses interventions, l’auxiliaire de vie sociale permet aux bénéficiaires de surmonter bien des difficultés ! Généralement ce ou cette professionnel(le) exerce au domicile de la personne.


Les missions de l’auxiliaire de vie sociale


Les missions de l’auxiliaire de vie sociale sont nombreuses et variées. Elles se déploient dans l’aide au quotidien. Et bien sûr, dans ce quotidien, il faut inclure un soutien psychologique, moral, social…

1. Aide au quotidien


L’auxiliaire de vie prépare les repas ou aide à la préparation selon le profil de la personne bénéficiaire. Il ou elle fait également le ménage, le repassage, tout ce qu’une personne diminuée par un handicap ou par l’âge voire la maladie ne peut faire elle-même. Mais ce professionnel peut également prendre en charge les tâches administratives (rédaction de courrier, impôts, CAF…). Ainsi on constate que ses missions sont tout simplement fondamentales pour le bien-être de celles et ceux qui en sont destinataires !


2. L’appui psychologique et social


Si aider la personne consiste à effectuer les tâches listées ci-dessus, il ne faut pas oublier que l’auxiliaire de vie apporte également une aide vitale : l’appui moral. En effet, réconforter quelqu’un, lui permettre de se distraire, d’accéder à la culture en organisant des sorties, des jeux, en lui faisant la lecture, en le ou la stimulant, font partie intégrante des missions d’un ou une auxiliaire de vie sociale ! Mais ce ou cette professionnel(le) intervient également pour permettre à la personne de prendre soin d'elle et ainsi l’amener à valoriser son image en lui faisant des shampooings, de la manucure, en la coiffant, en la maquillant... Ainsi on comprend que la présence d’un ou une auxiliaire de vie sociale permet à une personne en difficulté de se sentir moins seule, plus forte, plus sécurisée… Et ça, c'est la magie du métier d'auxiliaire de vie sociale !

3. Capacité d’observation et mesures de prévention


L'auxiliaire de vie sociale doit avoir des aptitudes pour mesurer, appréhender, comprendre les capacités et les difficultés de la personne dont il ou elle s’occupe. L’auxiliaire de vie doit également faire preuve d’empathie, envisager, cerner les besoins et les attentes de la personne concernée. Ainsi il ou elle met en œuvre un accompagnement adapté à la situation, au profil du bénéficiaire, soit en l'aidant, soit en se substituant à la personne lorsque celle-ci est manifestement dans l'incapacité d''agir seule. Par ailleurs, l'auxiliaire de vie sociale participe à la prévention de la maltraitance que peuvent subir parfois ces personnes fragiles...


Etat des lieux de la profession d’auxiliaire de vie sociale


Il existe aujourd’hui beaucoup d’opportunités professionnelles pour les auxiliaires de vie sociale. Du fait de l'allongement de la durée de la vie et des dispositifs d'aide au maintien des personnes à leur domicile, le développement de ce secteur va se poursuivre.

Évolutions de carrière


Les auxiliaires de vie sociale souhaitant monter en compétences et évoluer au cours de leur carrière peuvent suivre une formation qui les mènera au diplôme d'État de technicien de l'intervention sociale et familiale. Ce peut être également une préparation au diplôme d'aide-soignant.


Salaire d’un ou une auxiliaire de vie sociale


Ce ou cette professionnel(le), en début de carrière, perçoit un salaire au SMIC.


L’Accès au métier


Si ce métier reste encore accessible sans diplôme, les employeurs recherchent de plus en plus de personnes diplômées. On peut citer parmi les diplômes les plus demandés :


- Diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social spécialité "accompagnement de la vie à domicile"

- CAP assistant technique en milieux familial et collectif

- Mention complémentaire (MC) aide à domicile

- Titre professionnel d'assistant de vie aux familles

- Diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social spécialité "accompagnement de la vie à domicile"

- Bac pro services aux personnes et aux territoires

- Bac pro accompagnement, soins et services à la personne


Le métier d’auxiliaire de vie sociale vous intéresse ? Vous avez envie de travailler et de construire parallèlement votre projet professionnel pour accéder au médico-social, contactez-nous !


Découvrez les services IDES :


Services aux entreprises








Services à la personne






Services aux collectivités et associations





Posts récents

Voir tout